Orchiblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 15 janvier 2012

Hydroponie - objectif 2 : Formulation de la solution nutritive

Depuis 2 mois des essais de culture hydroponique sont en cours afin de déterminer les conditions optimales de culture.

Un des éléments clé de la culture hors sol est la solution nutritive.
Après quelques essais avec la concentration standard, une constatation s'impose : moisissures, bactéries et autres contaminants sont les premiers bénéficiaires de l'engrais ... au détriment des orchidées.

Donc avant d'aller plus loin dans la culture hors sol des orchidées, l'idée est de trouver un moyen de ralentir le développement des contaminants sans impact sur les orchidées : c'est l'objectif des tests effectués depuis un mois.

A suivre .... car tester différentes conditions expérimentales prend du temps : au moins 1 semaine avant de pouvoir tirer des conclusions. Autant dire qu'il ne faut pas être trop pressé !

dimanche 1 janvier 2012

Hydroponie : plants utilisés pour les tests

Petit intermède photo. Quelques plants de 5 mois utilisés pour la mise au point de la culture hors sol.


dimanche 4 décembre 2011

Hydroponie - objectif 1 : viabilité des plants

La méthode hydroponique 2011 a entièrement été revisitée par rapport à 2009.

Un certain nombre de paliers doit donc être franchi.

Objectif n°1 : maintenir en vie et en bon état les mini-orchidées 13 jours.
  • C'est validé !

vendredi 18 novembre 2011

Hydroponie : la reprise

Après 2 ans et 3 mois, je me remets aux tests de culture d'orchidées en hydroponie !

La réussite des cultures in vitro me permet d'avoir des dizaines de plants de Phalaenopsis pour faire les essais. Pour l'instant les plants ont 2 feuilles et une racine. C'est peut-être un peu tôt, mais je vais tenter le transfert en chambre d'hydroculture !

mercredi 26 août 2009

Arrêt (temporaire) de la serre

Les grosses chaleurs de ces derniers jours ont eu raison des nouvelles pousses et racines obtenues avec le procédé hydroponique.

Comme constaté en juillet, la maîtrise des variations de température est primordiale, et je n'y parviendrai réellement que par une régulation précise des paramètres de culture. Et on en revient à la réalisation d'une serre USB.

Finalement je vais reprendre le projet en avancement doucement mais sûrement.

Et les projets de réalisations ne manquent pas :
- Pilotage de l'éclairage
- Pilotage des brumisateurs
- Pilotage des ventilateurs avec modulation de la vitesse
- Régulations thermiques par modules Pelletier (générer du chaud et du froid)
- Surveillance du niveau des réserves d'eau
- Régulation de la conductivité
- Régulation du pH
- ...

Quelques bonnes soirées de bricolage en perspective !

jeudi 6 août 2009

Serre de développement (6) : 10°C de moins dans la serre que dehors !

Dans l'avant dernier post, j'évoquais une amélioration du système de ventilation .

Pour illustrer l'impact d'une bonne aération sur la température des chambres de culture, une petite photo :
- Le 1er chiffre est la température extérieure
- Le 2e correspond à la température dans chacune des 3 chambres de culture

La différence est énorme !!! Jusqu'à 10°C !!
Ce qui évitera à mes plantes de pourrir.


mardi 4 août 2009

Serre de développement (5) : ça pousse !


Quelques nouvelle de la croissance des orchidées : photos de racines, bourgeons, etc.

Au passage j'ai rajouté de la ventilation pour mieux renouveler l'air de la serre.

Résultats :
> Moins de variations de pH
> Croissance des plants !!!

Conclusion :
> Certaines chambres de cultures asphyxiaient les orchidées.



Oncidium sweet sugar



Zygopetalum luisendorf



Dendrobium

dimanche 26 juillet 2009

Serre de développement (4) : Température optimale (3)

CONCLUSION du chapitre "recherche de la température optimale de culture"



Après une 10aine de jours de fonctionnement de la serre, il y aurait beaucoup à dire :

une foule de variations dans les conditions de culture a entraîné une foule de variations :

> du développement des plantes

> des pH et conductivité des milieux de culture

> de la maîtrise de l'évaporation dans les chambres de culture

> ...



Mais les changements et variations sont en fait beaucoup trop nombreux pour pouvoir mener une étude des conditions de culture optimales digne de ce nom .



Le problème vient de la trop grande dépendance aux variations d'environnement, et principalement la température extérieure, qui empêchent une maîtrise complète de la température des chambres de culture.



La solution retenue, avant la poursuite du volet "serre de développement", est l'amélioration du contrôle et de la régulation des facteurs vitaux : température, éclairage, ventilation, humidité, milieu nutritionnel.



La boucle est bouclée, et on en revient à la nécessité d'élaborer une serre USB pour mener à bien le projet de culture optimale des orchidées en hydroponie !
... et il faut reconnaître que ça m'arrange bien !!

Etape suivante : réaliser une carte entrées-sorties (IO) qui sera l'interface entre l'ordinateur et la serre, via un port USB.

dimanche 19 juillet 2009

Serre de développement (3) : Température optimale (2)

Après 1 journée d'observation, les choses deviennent plus claires :

- Le bac 1, le plus à gauche et proche de l'aération de la serre, présente la température plus basse de 1°C par rapport aux 2 autres bacs
- Le bac 2, au milieu, présente une température stable
- Le bac 3, à droite et contre le radiateur , présente la même température moyenne que le bac 2, avec un pic de 1 à 2°C en plus lors du fonctionnement du radiateur.

Conclusions :
- Les bacs 1 et 2 ayant des températures un peu différentes, permettront d'évaluer l'impact de la température sur la croissance des orchidées
- Le bac 3 doit impérativement être isolé thermiquement du radiateur : la séparation en question est présentée sur la photo ci-dessous : l'air chaud part non plus directement sur le bac mais vers le haut

A venir :
La température des chambres de culture n'est plus de 30°C mais de 25°C pour l'instant, pour prévenir une chaleur excessive en cas de fortes chaleurs extérieures.


samedi 18 juillet 2009

Serre de développement (2) : Température optimale (1)

Après une semaine de culture des 3 bacs dans les mêmes conditions (pour laisser les plants s'acclimater), surprise !!

> 1er bac : des racines qui commencent à pousser - normal -

> 2e bac : ce n'est pas trop le cas et certains pieds pourrissent

> 3e bac : la moitié des plants a pourri (et ça l'orchidée pourrie sent le poisson pas frais !) ... en effet, le 1er bac était très éloigné du chauffage contrairement au 3e ...

Donc avant de déterminer le pH optimal pour la culture, on part sur la température optimale !!
A suivre la semaine prochaine

dimanche 12 juillet 2009

Serre de développement (1) : Présentation

Le billet d'aujourd'hui est le premier d'une nouvelle série de posts appelés "serre de développement".

Par "développement" il faut comprendre : recherche de conditions optimales de culture des orchidées.
Car la vocation du prototype de serre présenté ci-dessous, c'est pour ainsi dire de la R&D portant sur la culture aéroponique d'orchidées.

Voici donc présentée ci-dessous la serre que vous connaissez bien, mais optimisée grâce aux premiers retours d'expérience.
Car il n'est pas encore l'heure de figer les choses, même si l'ensemble est un peu plus abouti qu'il y a quelques mois.

1/ Eclairage : Les 3 néons combinés à des réflecteurs ont été remplacés par 15 néons qui tapissent le plafond de la serre.

2/ Ventilation des chambres de culture : Le système de clapet couplé aux ventilateurs a été amélioré pour empêcher l'humidité de s'échapper lorsque le ventilateur ne fonctionne pas.

3/ Ventilation de la serre :
Avec 3 chambres de culture l'humidité est élevée dans la serre. Des ventilateurs ont été ajoutés à l'extérieur pour périodiquement remplacer cet air.

4/ Chambre de culture (réserve)
: Par souci d'économie, la réserve d'engrais a été énormément diminuée. Il s'en suit que les billes d'argile ont été remplacées par du grillage fin, et le flotteur du brumisateur supprimé.

5/ Chambre de culture (entretien)
: Afin de pouvoir décontaminer facilement, le module de culture a été simplifié : nettoyage du bac facilité, film transparent facilement remplaçable, fixation des plants d'orchidées améliorée.

6/ Chambre de culture (... puissance 3 !) : Et pour pouvoir tester et comparer 3 conditions de cultures différentes en même temps (pH, concentration en engrais, ventilation etc), la serre abrite désormais 3 chambres de culture.

La suite : recherche du pH optimal de la solution nutritive.







mardi 19 mai 2009

Serre (9) : Bilan des premières cultures

Voilà, l'heure du bilan a sonné après un mois d'expériences palpitantes !

L'expérience a été extrêmement riche.

Très vite après le lancement le 20 avril, des réajustements ont été nécessaires :
- Au bout du 1er jour, les racines de 2 plants sur 3 ... étaient totalement sèches!
> La position des orchidées par rapport au brumisateur a été réajustée ... plusieurs fois !
> Les cycles de brumisation ont été modifiés

- Des problèmes d'assèchement des feuilles sont également vite apparus :
> L'ouverture des bouches d'aération a été modifiée
> Les cycles de ventilation ont été modifiés

- Alors que les plants végétaient, et suite à la recherche sur les origines d'Oncidium Sweet Sugar (voir le post du 2 mai) les modifications suivantes ont eu pour conséquence un "boom" de la croissance des plants :
> Ajustement des doses d'engrais
> Fort abaissement du pH

- Pour les premiers essais j'ai mis le plus de chances de mon côté en introduisant un plant sain :
> Racines saines
> Bulbes charnus
> Hampe florale

- Vers la fin du mois de culture des moisissures ont commencé à apparaître :
> L'accent sera mis sur la stérilisation du matériel de culture
> La décontamination périodique de la serre a été mise en place Après ce démarrage plutôt laborieux, on comprendra la satisfaction d'obtenir les résultats ci-dessous les 10 derniers jours de culture :


Des racines ayant poussé en quelques jours


Nouvelle racine et développement d'un bulbe


Développement d'un bulbe


La cerise sur le gâteau : le développement de cette hampe florale en 3 jours à partir du bourgeon d'une hampe florale existante
L'idéal aurait été d'avoir des photos avant / après. Mais ne connaissant pas trop l'issue des tests, ça n'a pas été possible. On verra ça sur la prochaine fournée. 

dimanche 10 mai 2009

Serre (8) : Check point

Petit message à mi-chemin, pour faire le point.

Avant tout, la serre convient-elle aux orchidées ?? Demandons-leur !!

> Des racines qui commencent à se développer sur plusieurs bulbes (qui n'en avaient presque plus),
> croissance des plus petits bulbes,
> bonne tenue de l'ensemble des plants ...
je crois qu'on peut dire que c'est un franc succès !

D'autant que les conditions de culture ont pas mal évolué en 3 semaines.
Et les conditions définitives n'ont que 4 jours. Mais j'y reviendrai bientôt en détail.

La serre sera en maintenance (forcée) d'ici 10 jours.
Ce sera le bon moment de prendre quelques clichés de ces fameuses racines et des bulbes !

Les quelques semaines d'expérience permettront également de lancer une nouvelle vague de cultures. A suivre ...

lundi 20 avril 2009

Serre (7) : Le lancement !

Jour attendu depuis bien longtemps : la mise en service de la serre hydroponique !
Ca a eu lieu ce soir, et je n'en suis pas peu fier !
Rétrospective.

ETAPE 1 : PREPARATION DU MILIEU DE CULTURE


Le milieu de culture est un des élément qui doit être le mieux maîtrisé.
2 paramètres sont à surveiller :
- La conductivité :

> Elle reflète la quantité de nutriments en solution
> Elle est mesurée au conductimètre (capacité du liquide à laisser passer le courant électrique) et est exprimée en milliSiemens / cm (ou µS/cm). Le conductimètre doit être étalonné (réglé) avec une solution de conductivité connue
> Chaque jour la plante se nourrit et fait diminuer la concentration des nutriments : la mesure de la conductivité permet de le détecter et de compenser les pertes par ajout d'engrais.

- Le pH
:
> Elle permet d'apprécier l'acidité du milieu de culture
> Elle se mesure au pH-mètre (pas d'unités - pH neutre = 7 - pH acide : inférieur à 7). Le pH-mètre doit être étalonné à l'aide d'un tampon de pH connu
> Le métabolisme de la plante acidifie le milieu de culture : la mesure du pH permet de le détecter et de le corriger par l'ajout d'une solution basique
Etalonnage du pH-mètre

Etalonnage du conductimètre

Contrôle des paramètres du milieu de culture (pH et conductivité)

Transformation du milieu de culture en brouillard

ETAPE 2 : PREPARATION DES PLANTS

Pour les premiers tests, les 2 plants suivants ont été sélectionnés : l'un est en simple repos végétatif, l'autre est dans un très mauvais état (c'est un don que l'on m'a fait !) :
Une fois dépotés ça donne ça :
Peu de chance que ça donne quoique ce soit, mais sait-on jamais !


Là il y a plus de chance de réussite !


Une fois les écorces de pin et la mousse dégagée, élimination des spores de moisissures : un petit rinçage dans un bain javellisé, puis dans un bain alcoolisé, puis un rinçage final.
ETAPE 3 : LANCEMENT DE LA CULTURE

Pour la chambre de culture, il ne reste bien emballer les orchidées, brancher le brumisateur, les ventilateurs, et placer le thermomètre :

Et pour la serre il n'y a qu'à fermer, et brancher les minuteurs :

ETAPE 4 : LE SUIVI

Pour la suite des événements :
> Surveiller le pH et la conductivité, idéalement chaque jour
> S'assurer de l'étanchéité thermique
> Vérifier l'hygrométrie au niveau des racines
> ... et plein de choses auxquelles je n'ai pas encore pensé !


Un bon aide-mémoire, justement :

vendredi 10 avril 2009

Serre (6) : Final !

Et voilà ce que ça donne :
Esthétique, non ?! On va dire que c'est dans un coin et que très vite on ne le verra plus ... hem !

Un premier test de montée en température a été effectué. Le résultat est très impressionnant :
- Pas "d'effet mongolfière" ! la circulation d'air chaud vers l'extérieur est correcte et pas excessive car (les 2 points suivants) :
- Le chauffage ne fonctionne pas longtemps par rapport à la serre version 2 de novembre : l'isolation thermique s'effectue correctement
- L'extérieur de la serre n'est pas chaud, on ne sent pas de chaleur qui s'en échappe (sauf si on met la main dans le tunnel du radiateur, bien sûr - là il peut malgré tout y avoir une amélioration ... à suivre ?)
- Le chauffage ne se met pas souvent en route (déjà le cas avec la serre version 2 qui n'avait pas d'isolation)
- A l'ouverture de la serre, l'air est vraiment chaud

Serre (5) : Chauffage

Pour le chauffage, je me suis basé sur les expériences de la serre version 2 (celle-ci est donc la version 3), testée en novembre dernier.

Le but est que la température de la chambre de culture (absente des photos ci-dessous) reste relativement constante.

On peut :
- Soit chauffer uniquement l'air de la serre : on est en circuit fermé, et ça ne marche pas avec le chauffage d'appoint utilisé ; il se met en alarme car l'air qui arrive sur les résistances est déjà chaud.
- Soit chauffer exclusivement de l'air extérieur à la serre : ça ne marche pas non plus car l'air qui arrive sur le capteur du radiateur est toujours froid par rapport au réglage du thermostat, et on chauffe en permanence la serre !
- Soit on trouve un compromis :
> Une partie de l'air chauffé provient de l'extérieur, ce qui permet d'apporter de l'oxygène
> L'autre partie provient de la serre et permet d'effectuer la régulation en température

Tunnel d'arrivée d'air extérieur
Assemblage du radiateur, pas très joli mais très efficace !

mercredi 8 avril 2009

Serre (4) : Maîtriser les échanges thermiques

 Après la maîtrise des mouvements d'air, passons à l'isolation thermique.
Initialement j'aurais souhaité faire une "boîte" isotherme bien hermétique, mais en fait non :
il faut tout de même quelques ouvertures (en façade de l'enceinte il y a les panneaux amovibles permettant d'accéder aux chambre de culture) pour que l'air s'échappe et soit renouvelé via le système de chauffage.

dimanche 29 mars 2009

Serre (3) : Maîtriser les mouvements d'air

Première étape de l'isolation de la serre : maîtriser les mouvement d'air.

Le but est de perdre le moins possible le bénéfice de ce milieu clos : la température.
La chambre de culture étant quant à elle dédiée à la maîtrise de l'hygrométrie.

Le film plastique utilisé pour emballer les palettes est un bon moyen de traquer la moindre fuite d'air.
De nouveau, ce n'est pas très sexy, mais ça a le mérite d'être étanche :



Serre (2) : Câblage

Après le bloc alim et le transfo maison pour la ventilation, je me suis attaqué au câblage de la serre :
- Câbles rouges et noir pour les ventilateurs (chambre de culture)
- Câble d'alimentation de l'humidificateur (chambre de culture)
- Rallonge pour le radiateur qui sera à l'opposé du boîtier électrique
- Branchement des 3 néons sur une même prise de courant Ci-dessous un petit aperçu.
 







samedi 21 mars 2009

Chambre de culture (1) : présentation

Un petit détour du côté de ce qui va être le coeur de la serre : la chambre de culture hydroponique.

Ah mais je ne vous avais pas parlé d'hydroponie ?! Parce que cette serre est assez spéciale (vous l'aviez remarqué !) : elle est destinée à faire de la culture hors sol d'orchidées !

Autant dire que le chalenge est assez difficile à relever tant ces espèces végétales sont sensibles au moindre changement des paramètres de culture.

Alors faisons les présentation avec le module de culture dessiné et monté il y a quelques temps.
Il comporte 3 parties :
- La réserve du milieu de culture
- La chambre de culture inférieure (cf racines des orchidées)
- La chambre de culture supérieure (cf feuilles des orchidées)

Ci-dessous une vue réalisée avec Google Sketchup 6.
Franchement c'est un logiciel génial :
- La prise en main est très rapide : 48 h se sont écoulés entre la découverte de Sketchup et le dessin suivant !
- Les tutoriaux en-ligne sont super bien faits
- Les vues réalisées sont ... je vous laisse juger ! Même chose avec l'habillage : 

samedi 14 mars 2009

Serre (1) : Fiat lux !


Voici le squelette de la serre, monté il y a un petit moment déjà.
C'est l'ultime version d'une série d'essais dont la préoccupation essentielle était la solidité de la structure après installation de l'éclairage.
Le travail consistait à trouver la meilleure combinaison de tubes et raccords (gaines électriques !) pour une répartition homogène de la charge sur la structure.
Au final, ça marche bien.

L'éclairage, quant à lui, est constitué de 3 néons vissés sur un réflecteur maison (carton + papier alu).
Le bloc alim étant achevé, l'étape d'après a donc été sa fixation à la serre.

Le 1er des 3 modules électriques a être mis en service a donc été la lumière (mémo : les 2 autres sont la ventilation et la gestion de l'humidité) :  Manque plus que cette fameuse ventilation ... Etape en en bonne voie !

mardi 3 mars 2009

Serre hydroponique : Tableau d'alimentation électrique

Voici la première étape de construction de la serre hydroponique : le bloc d'alimentation électrique.

Les objectifs sont :
- Isoler la serre hydroponique du système électrique de l'appartement
- Assurer la sécurité en particulier du fait de l'atmosphère humide du système
- D'isoler les modules entre eux (chauffage, éclairage, brumisateurs) afin de prévenir la panne totale de la serre en cas de dysfonctionnement d'un élément

Il s'agit donc d'une grosse multi-prise qui permet d'alimenter 3 modules de la serre :
- L'éclairage
- La ventilation
- Les brumisateurs