Orchiblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 octobre 2012

FabLab Artilect Toulouse : reportage de Gizmodo

Où il est (un peu) question du Bio-FabLab.


Source : Gizmodo.fr

lundi 4 juin 2012

Présentation du projet Orchidées : rencontre Artilect, lundi 5 juin, Manufacture des Tabacs

mardi 29 mai 2012

Matériel : portoir de tubes à centrifuger

La poursuite des essais de culture in vitro se réalise en tubes à centrifuger.

Il a suffit d'une discussion avec Philippe d'Artilect sur la nécessité de fabriquer des portoirs, d'un peu de travail et de beaucoup d'échange, et le 1er prototype est sorti de l'imprimante laser !

Impeccable !! A tester : le plexiglas.
Merci Philippe !




vendredi 2 décembre 2011

Bio-FabLab à la FabLab Toulouse Conference : Présentation (anglais)
















Bio-FabLab à la FabLab Toulouse Conference : Présentation (français)
















mercredi 26 octobre 2011

Bio-FabLab à la FabLab Toulouse Conference

Les 20-21-22 et 23 octobre derniers avait lieu l'événement Toulouse Numérique au musée toulousain des Abattoirs qui clôturait le festival de la Novela.
Le FabLab de Toulouse, Artilect était présent et animait ça première FabLab Toulouse Conference.

Très beau programme. Beaucoup de succès et d'enthousiasme de la part des visiteurs.
Une présentation du Bio-FabLab a été faite samedi. Bientôt la présentation Power Point en ligne :
- En français
- En anglais
L'expérience de la conférence de 4 jours avec Artilect a été un plaisir !

Un grand merci à :
Artilect :
Nicolas Lassabe, qui a organisé les conf et tables rondes
Philippe, Laurent, Julien, Xavier, David, Stéphane, Gilles, Lionel, Nathalie (pardon si j'oublie quelqu'un !)

La Novela - Toulouse Numérique :
Romain Rolland & Mélanie Portet-Le Doze les coordinateurs
Jessy et Pierre pour la sono
Guillaume pour la video et les PC

Le musée des Abattoirs :
La logistique et tout le personnel serviable, gentil, aimable !


Les photos de la conférence, et une vidéo (merci Gilles !) :


jeudi 14 juillet 2011

Matériel : Centrifugeuse (1)


Les besoins motivant la fabrication de la centrifugeuse sont exposés dans la conclusion du billet du 16 juin concernant le semis des graines d'orchidées.

Il s'agit de concevoir un instrument sans fioritures, permettant la sédimentation à vitesse variable de composants en solution dans des tubes de laboratoire.
Instrument simple, donc, basé sur une visseuse détournée de son usage premier. Sur les photos on voit que le manche a été coupé, le variateur de vitesse extrait est monté sur un châssis. Une cheville pour mur creux fait office de bouton appuyant plus ou moins sur la gâchette de la visseuse. Le résultat est sur la vidéo.

Un test de sédimentation de graines d'orchidées permet de voir qu'après à peine 1 minute la plupart des graines ont culotté (hé oui, c'est le terme consacré en laboratoire de biologie !) contre plusieurs minutes en sédimentation naturelle.





Avant centrifugation

Après 1 minute de centrifugation



dimanche 5 juin 2011

Matériel : hotte stérile (2) - tests de stérilité

Avant de se lancer dans des cultures, il faut valider que le flux d'air de la zone de travail est bien stérile.

Il suffit pour cela de comparer un milieu de culture gélosé ayant séjourné dans la zone de travail, avec une autre gélose en contact avec l'air ambiant (témoin positif).

La gélose :

- Eau
- Engrais
- Gélifiant alimentaire (gélatine animale)

Les résultats :
- Le témoin positif est recouvert de moisissures en quelques jours
- La gélose provenant de la hotte reste stérile

Le fonctionnement de la hotte est validé pour le travail en atmosphère stérile !


Témoin positif


Test de stérilité (hotte)

mardi 24 mai 2011

Matériel : hotte stérile (1)

Une hotte stérile pour la culture in vitro

Le 1er matériel fabriqué est la hotte stérile. Le principe de fonctionnement est celui des hottes à flux laminaire.

Un flux d'air stérile laminaire (écoulement parallèle des flux d'air filtré) circule dans l'espace de travail (surpression) et évite la contamination du matériel de culture par l'air ambiant (contaminants principaux : spores de moisissures).

Construction

Le flux doit être au moins égal à 0,5 m3/s pour travailler dans des conditions d’asepsie correcte.
L'extracteur utilisé ici a un débit de 800 m3/h. L'addition des filtres réduit considérablement cette valeur.

En entrée de l'extracteur, un simple filtre en mousse limite l'entrée de poussière.
En sortie des filtres HEPA 13 assurent la "stérilisation de l'air".

HEPA (High Efficiency Particulate Air filter) est une norme définissant le taux de passage de particules de plus de 0,3 microns.
Un filtre H13 laisse passer 99,75% de ces particules.
Sachant que la taille des spores de moisissures est de 1 micron ou plus ... ça devrait marcher !

Des tests de stérilité le prouveront. Ces tests consistent à vérifier l'absence de pousse de moisissure sur des milieux de culture stériles.

Extracteur

Filtre (poussière)

Filtres H13 (verso)

Filtres H13 (recto)

Test de stérilité

jeudi 31 mars 2011

Aménagements : le labo (2)

Le gros des travaux est terminé !
> Les cloisons sont montées
> La porte est posée
> L'étanchéité sommaire à la poussière est mise en place !

Restent quelques détails à finir :
> Peaufiner l'étanchéité
> Terminer les branchements électriques
> Mettre de la lumière !

Quelques photos ...





vendredi 25 mars 2011

Aménagements : le labo (1)

Comme expliqué précédemment, le labo doit rapidement être fermé pour commencer la fabrication de la hotte à flux laminaire.

Voici quelques photos de l'évolution des travaux.

La suite bientôt !







Aménagements : la paillasse

Tout laboratoire qui se respecte possède au moins un plan de travail : la paillasse.

On en en fait sur une version 2 de la paillasse. Voir ici la version 1.


dimanche 13 mars 2011

Bio Fab Lab : premiers aménagements

Avant toute chose, il fallait trouver un lieu.
Ca a rapidement été chose faite à l'Atelier de Jolimont.
Merci à Nicolas et Laurent !

Du fait du projet "micro-ferme", le premier matériel qui sera construit sera une hotte à flux laminaire.
C'est un instrument muni d'une zone de travail stérile. La stérilité vient de la circulation à haute vitesse d'air filtré.
Pour la durée de vie du filtre, l'air ambiant ne doit pas être surchargé en poussière. La hotte doit donc être placée dans un environnement modérément confiné.

La première étape est donc l'aménagement d'un local clos.
Voici les images de la pose du sol, d'un peu de rangement ... et de la verrerie !
Merci Philippe !







samedi 12 mars 2011

Bio Fab Lab

Bio Fab Lab : qu'est-ce que c'est ?

Qu'est-ce qu'un Fab Lab ? Laissons la parole à Artilect (http://www.artilect.fr), le Fab Lab toulousain :

Un Fab Lab est un LABoratoire de FABrication où toute personne, quelque soit son niveau de connaissance, peut venir expérimenter, apprendre ou fabriquer par elle-même tous types d'objets (prototype technique, meuble, objet artistique ou design, objet interactif, etc...). Pour cela chaque membre peut venir utiliser les différentes machines du Fab Lab, apprendre des autres membres ou participer aux différents projets collectifs.
(source : http://www.artilect.fr/index.php?page=fablab.php)

Un Bio Fab Lab est donc un Fab Lab mettant à disposition des ressources en biotechnologie. Actuellement la plupart des Bio Fab Lab et apparentés sont orientés biologie moléculaire (ADN).


Bio Fab Lab à Toulouse

L'idée est venue de la rencontre de 2 projets : le Fab Lab de Toulouse Artilect et le projet d'un particulier de se créer une micro-ferme d'orchidées.


Artilect : De nouveau, laissons Artilect se présenter :

Nous proposons donc de créer sur Toulouse une plate-forme permettant à la fois de rencontrer des personnes issues de communautés différentes et de collaborer sur des projets innovants. Ainsi un étudiant ou un porteur de projet avec une idée novatrice aura la possibilité de rencontrer les personnes complémentaires et nécessaires à la réalisation de son projet et aura accès à des outils et des moyens pour réaliser un prototype. Il pourra aussi apporter ou partager ses connaissances avec les autres projets de la plate-forme.
(source : http://www.artilect.fr/index.php?page=presentation.php)


Micro-ferme d'orchidées :
Le projet est présenté sur le blog http://www.orchiblog.fr/

> Dès le début l'idée est de fabriquer soi-même le maximum de matériel permettant l'automatisation de la culture à la maison des orchidées. On retrouve le DIY, "do it yourself" cher aux Fab Lab.

> Outre le matériel spécifique au projet (chambre de culture in vitro par exemple), il est prévu de fabriquer du matériel général de biotechnologie comme une hotte à flux laminaire, du matériel de mesure (pH-mètre, conductimètre), une centrifugeuse etc.

> Alors pourquoi pas mutualiser ce matériel de laboratoire ?!
De là est né l'idée du Bio Fab Lab : fabriquer et mettre à disposition des ressources de biologie.
La "micro-ferme d'orchidées" devenant un utilisateur du Bio Fab Lab.